« Paysage » 1909

Date
Technique(s)
Aquarelle sur papier
Dimensions

25 x 35 cm

Signé et daté en bas à droite

"H Harpignies 09"

Artiste de la célèbre École de Barbizon, c’est en 1819 qu’Henri Joseph Harpignies est né à Valenciennes dans le Nord de la France. En 1846, il est attiré par une carrière artistique, et entre dans l’atelier de Jean Achard. Il voyage en Italie entre les années 1848 et 1850 et se familiarise aux arts de la Renaissance. Dès son retour en France, il intègre directement l’École de Barbizon grâce à l’artiste Camille Corot. Les deux artistes se lient d’amitié et collaborent étroitement sur des projets artistiques. La carrière de Harpignies pris son envol en 1861 lorsqu’il commence à exposer au Salon. Son succès se poursuit quelques années plus tard, en 1866. Il reçoit une médaille pour l’œuvre intitulée Le Soir dans la campagne de Rome, et l’État en fait l’acquisition. Harpignies est alors un artiste nationalement reconnu, sa participation à la décoration de l’Opéra de Paris en étant la preuve.

Les sujets qui intéressent Harpignies tout au long de sa carrière se trouvent dans la nature : paysages de campagne, rivière ou villages. Toutes les œuvres de l’artiste, réalisées dans le Bourbonnais, le Nivernais et l’Auvergne, forment un véritable portrait de la campagne française. Cette passion pour les représentations de paysages a conduit Anatole France à le qualifier de « Michel-Ange des arbres et des campagnes paisibles ». Harpignies s’illustre parfaitement à travers la technique de l’aquarelle qui constitue son moyen d’expression favori. La peinture « Paysage » de 1909 reflète toute la carrière naturaliste de l’artiste. On y retrouve une ambiance paisible, comme l’avait décrit Anatole France, mais l’atmosphère que dégage cette aquarelle est encore plus vivante. Le ciel d’un gris bleuté associé à l’ombre des arbres du premier plan reproduisent par le visuel le souffle de la nature qui emplit le sous-bois. La fragilité des branches ainsi que la fraîcheur des feuilles viennent accentuer cette vitalité.