Collage n°7

Date
Technique(s)
Collage et papiers découpés
Dimensions

20 x 24 cm

Après avoir fondé en 1950 L’Atelier d’art abstrait avec Jean Dewasne, au 14 rue de la Grande Chaumière à Montparnasse, Edgard Pillet rejoint le groupe Espace fondé en 1951 par André Bloc et Félix Del Marle. Le groupe est alors animé par la volonté de réaliser une synthèse entre les arts pour créer un art non-figuratif, constructif et spatial. Les rapports entre les formes, la profondeur, la couleur et la matière ocuppent une place primordiale dans le travail de Pillet. De ses recheches naissent les              « creusets », sculptures à part entière, dont certains s’intègrent aux architectures créées par Pillet.
Parallèlement, Pillet produit des collages de papiers découpés dans lesquels il joue avec les formes et les couleurs qu’il assemble et mélange, reprennant les formes de ses premières abstractions.

Ce collage résulte d’un assemblage complexe de papiers colorés verts, jaunes, bleus et rouges. Chaque tracé participe soigneusement à l’unité de la composition et les formes fusionnent avec la couleur.

Par ce jeu de lignes et de courbes, la composition devient mouvante. Ce dynamisme est renforcé par la présence de collages évoquant un cercle, peut être en référence aux creusets.

Cette animation évoque les recherches menées par Pillet dans son film Genèse (1951) qui présentait déjà les imbrications possibles entre les éléments géométriques.

 

After created L’Atelier d’art abstrait with Jean Dewasne, at 14 rue de la Grande Chaumière in Montparnasse (Paris), Edgard Pillet joined the Espace group funded in 1951 by André Bloc and Félix Del Marle. The group had the will to create arts synthesism to produce a non-figurative, construct and space art. The relation between shapes, depth, colours and medium is essential in Pillet’s work.
At the same time, Pillet realised papers collages in which he plays with shapes and colours, evocking his first abstract realisations.

 

This collage is the result of a complex assembly of coloured green, yellow, blue and red papers. Each line carefully contributes to the composition’s unity and the shapes ultimately merge with the colour.

The play of lines and curves animates the composition. This dynamism is reinforced by the evocation of a circle in motion, perhaps in reference to Pillet’s « creusets ».

This animation evokes Pillet’s research in his film « Genèse » (1951) which already presented the possible interweaving between geometric elements.