Erik KOCH (1933)

Le jeune homme arrive par bateau pour la première fois sur le continent américain en 1954, après un long périple depuis le Danemark. Déterminé à étudier avec un des maîtres en peinture les plus importants en 1954 aux Etats-Unis, Erik traverse le pays, de la Californie jusqu’à New York en auto-stop pour rejoindre l’école de Hans Hofmann. La rencontre avec le maître fut un tournant dans son exploration artistique.

 

A partir de ce moment, Erik vécut quatre années en immersion dans le monde florissant artistique new-yorkais des années 1955. Son temps est partagé entre la peinture et les petits emplois. L’atmosphère des classes d’été de Provincetown est tournée vers la création. Les élèves ont construit un univers communautaire pendant des sessions où la prolifération d’idées est encouragée par les échanges, les visites d’ateliers des uns et des autres. Provincetown réuni beaucoup d’artistes entre les années 1940 et 1970, une ville qui reste aujourd’hui une destination marquée par cet héritage culturel.
Erik a l’opportunité de participer à plusieurs expositions collectives à Londres, New-York, et Paris entre les années 1965 et 1979 puis à de nombreuses expositions personnelles en Europe ou sur le continent Nord-Américain jusqu’à aujourd’hui.