Albert DECARIS (1901-1988)

Cette estampe a été réalisé vers 1924/1926 lors de son séjour à la Villa Médicis alors qu’il en était pensionnaire. Il reçu le grand prix de Rome pour la gravure en 1919.

 

Formé aux arts graphiques à l’École Estienne, Albert Decaris est placé dans l’atelier de gravure d’Antoine Dezarrois. Reçu à l’École des Beaux-Arts de Paris, atelier Cormon, il obtient le premier prix de Rome de gravure en 1919 pour une œuvre titrée Ève avant le péché. Il a Albert Besnard comme directeur de la Villa Médicis de 1924 à 1926.

 

Dans les années 1930, le livre dit « de luxe » étant en vogue, Decaris illustre les poèmes hellénisants de Léon Cathlin, ainsi que Les Destinées de Vigny, les Lettres de Rome de Chateaubriand, Le Livre des rois David et Salomon, Macbeth de Shakespeare et Pierre de Ronsard. Au cours des années 1940, il met en image l’œuvre de Corneille, ainsi que Don Quichotte ou encore L’Iliade, La Mythologie d’Émile Henriot, Les Odes d’Anacréon, De la vie des hommes illustres de Plutarque, Les Métamorphoses d’Ovide.

 

Peu à l’aise dans le symbole, et certainement pas dans l’abstrait, il excelle dans les scènes animées, où l’on retrouve l’illustrateur romantique, voire épique. Son style se reconnaît du premier coup d’œil à la maîtrise du dessin, la finesse de hachures et aux arrondis voluptueux.

Désolé, aucun résultat.